Géorisques : un outil pour trouver des lieux originaux où placer des géocaches

Je vais vous présenter un outil que nous allons détourner de son usage initial pour trouver des spots originaux de géocaching, à savoir le site georisques.gouv.fr. Grottes, tunnels, fortifications ou toutes autres cavités naturelles ou d’origine humaine et abandonnées,  voilà les types de lieux que vous allez pouvoir repérer plus facilement grâce à ce site. Que vous vouliez les faire découvrir en posant une cache devant ou que vous souhaitiez proposer une géocache pleine d’aventure, venez commencer par faire un peu de repérage avec ce site et cet article !

cex6hrcw4aai4gm

Le site Géorisques est un site du Ministère de la transition écologique et solidaire et du géocaching. Euh… ou à peu près. Son but est de recenser les différents risques pour une zone particulière. Il s’agit aussi bien des risques d’effondrements que de mouvements de terrain, d’inondations, de séismes, de feux de forêt ou encore ceux, par exemple, liés aux potentielles catastrophes industrielles. C’est donc un outil d’une importance rare si vous souhaitez avoir une idée précise des potentiels problèmes d’une zone géographique.

bloggeorisques1

Les risques recensés par le site Géorisques

 

Ici, nous allons utiliser une thématique du site : celle de la recherche des cavités souterraines. Le but est de cibler les différents types de cavités naturelles telles que les grottes, diaclases, etc., mais aussi les différents types de cavités abandonnées d’origine humaine telles que les carrières, les ouvrages civils et militaires, entre autres…  Vous remarquerez que je ne parle pas des anciennes mines. Celles-ci ne sont en effet pas recensées sur le site, mais dépendent d’une structure particulière : le BGRM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières). Mais en fait, on trouve tout de même quelques entrées de mines.

DSC09568

Voilà un exemple de ce que l’on peut trouver via Géorisques

 

Avant d’aller plus loin, je me permets de vous rappeler, qu’évidemment, il vous appartient de vérifier que l’accès au site est autorisé, non dangereux, ne perturbe pas des espèces vivantes locales et que la pose de la cache sera en accord avec les guidelines de Groundspeak. Bien sûr, ce genre de lieux étant par nature d’un accès potentiellement dangereux il n’est pas une bonne idée de vous y aventurer seul, sans compétences et matériel adapté ni sans prévenir une personne de confiance à l’extérieur. Enfin, je vous rappelle que la fédération de spéléologie a tiré la sonnette d’alarme quant à la pratique du géocaching dans les cavités. Ayant fini de faire mon rabat-joie, place à la recherche de spots sympas !

DSC01492

Un exemple d’espèce protégée

Je vais vous proposer trois façons d’utiliser le site : via la page d’accueil, via la cartographie et via la recherche thématique.

 

Accès via la page d’accueil

Faites défiler la page pour vous retrouver dans la section « Connaitre les risques près de chez soi » et entrez une adresse, une commune ou des coordonnées GPS. Ou bien déplacez la « punaise » de la carte sur la zone qui vous intéresse. Puis validez.

bloggeorisques14

On sélectionne la commune que l’on souhaite…

Vous vous retrouvez donc sur la page de la commune avec des onglets pour chacun des risques. Choisissez « Cavités souterraines ». S’il en existe, vous devriez avoir des points sur la carte et un listing en dessous.

bloggeorisques15

… puis on va rechercher les informations

Si vous souhaitez explorer ces points, ou voir ce qu’il y a dans les communes des environs, vous pouvez cliquer sur « Pour plus de détails ». Vous arriverez sur la carte que nous allons détailler dans la section suivante.

BlogGeorisques16.png

Ce que vous obtiendrez en cliquant sur « plus de détails »

 

Accès via la cartographie

La recherche via la cartographie, se fera par la rubrique « Cartes interactives » du menu.

bloggeorisques3

L’accès aux cartes

Au chargement de la carte, vous aurez une carte de la France métropolitaine avec :

  • au centre : un fond de carte pour l’instant vide
  • à gauche : une zone pouvant permettre de faire des recherches, afficher les légendes et exporter/imprimer la carte
  • à droite  la gestion de l’affichage des différentes couches d’informations
  • en haut : quelques outils pour manipuler la carte, accéder aux informations et gagner rapidement une des régions ultramarines
  • en bas : les coordonnées géographiques et l’échelle
BlogGeorisques4.png

La carte à l’ouverture de la page

 

Pour cibler une zone de recherche pour pouvez aller dans la partie « localisation » à gauche. Celle-ci vous propose d’entrer une adresse. Oubliez… A priori, il manque le bouton « Aller à » et je n’ai pas réussi à faire de recherches par adresse dans aucun de mes trois navigateurs. Il vous restera la partie du bas « coordonnée ». Mais il faudra faire un peu de conversion avant (on en parlera dans un prochain article) car vous ne pouvez utiliser que les formats Lambert 93, Lambert 2 étendu et degrés décimaux. Attention les coordonnées sont en format X/Y et non pas Nord/Est, donc pensez à inverser vos valeurs par rapport à vos habitudes sur GPS.

bloggeorisques5

La zone de saisie des coordonnées GPS

Finalement le plus simple reste de vous balader sur la carte à l’aide de votre souris…. Vérifiez que c’est bien l’icône déplacement (en forme de main) qui est sélectionnée dans la partie du haut.

Une fois dans le secteur qui nous intéresse, nous allons pouvoir commencer à régler l’affiche de la cartographie dans la partie droite et surtout afficher les informations qui nous concernent ! Vous pouvez cliquer sur « Ajouter des couches supplémentaires » ou sur l’icône du milieu de la partie droite (la page avec un « + »). Vous aurez ainsi accès aux différents risques proposés par le site. Ceux qui nous font évidemment le plus « peur », c’est sont les cavités ! Il faut ABSOLUMENT les éviter :p ! Commençons donc par les chercher.

bloggeorisques6

Ajoutez une nouvelle couche…

BlogGeorisques7.png

… puis choisissez « cavités »

 

D’un coup, si vous êtes sur un secteur « intéressant », la carte devrait changer d’aspect avec l’apparition d’éléments colorés. De plus, la partie de gauche passe automatiquement sur l’onglet « légendes », ce qui va nous permettre d’interpréter ce que l’on voit.

bloggeorisques9

Un secteur avec quelques ouvrages militaires

 

Vous trouverez différentes structures légendées.

  • Des caves : ce sont par exemple des caves de bâtiments en ruine, des poudrières, des abris de guerre à vocation civile, d’anciens réservoirs, etc.
  • Des carrières : elles sont diverses : ardoise, gypse, calcaire, etc. Toutefois, comme précisé précédemment, vous ne trouverez pas ici les mines.
  • Les cavités naturelles : dolines, gouffres, grottes, diaclases, et autres cavités plus ou moins grandes.
  • Ouvrage civil : on y trouvera des conduites d’eau, des galeries diverses et variées, des tunnels abandonnés, des aqueducs, etc.
  • Des cavités indéterminées : comme la catégorie le laisse supposer…il y a une cavité, mais celle-ci n’est pas identifiée.
  • Des galeries : à priori, ici on trouve des entrées de mines, car même si les mines en tant que telles ne sont pas recensées sur le site, quelques entrées de galeries le sont.
  • Des ouvrages militaires : du gigantesque fort de la ligne Maginot, au petit blockhaus en passant par la simple sape de 14-18.
  • Des puits et des souterrains : deux catégories que je n’ai pas réussi à trouver sur la carte.

bloggeorisques8

Les zones en jaune et intitulées « communes avec cavités non localisées » correspondent à des communes où au moins une cavité possède une localisation non connue ou confidentielle. Dans ces cas, la cavité apparaîtra au barycentre de la commune. Donc attention si vous voyez un point au centre d’une commune colorée en jaune, il est fort possible que rien ne se trouve à ce point-ci. Donc si le point n’est pas au centre, il est bien localisé.

BlogGeorisques10.png

Beaucoup de cavités naturelles et des communes avec des cavités non localisées

 

Pour accéder aux informations de la cavité depuis la carte, il faut sélectionner la flèche « information » dans la partie du haut, puis cliquer sur la cavité qui vous intéresse. Cela va faire apparaître une nouvelle fenêtre centrale avec une liste de trois items… Pour avoir accès aux détails de la cavité, sélectionner le troisième : « cavités souterraines ». Cela aurait bien que les items vides n’apparaissent pas, mais c’est ainsi.

bloggeorisques11

L’accès aux données

 

Accès via les dossiers thématiques

La dernière solution pour accéder aux cavités est de passer (par exemple) par la zone « dossier thématique » puis « cavités souterraines ».

bloggeorisques17

Il y a de nombreux accès à cette rubrique, en voilà une

Entrez la zone géographique qui vous intéresse (département puis commune) et sélectionnez le mode d’affichage.  Si vous choisissez « Carte », vous vous retrouverez dans la configuration précédente, mais centrée sur la bonne commune. Si la commune que vous cherchez n’apparaît pas, c’est qu’elle ne possède pas de cavité recensée.

bloggeorisques2

Si vous choisissez « Liste » vous aurez… une liste ! Dingue, non ? Et si la liste est grande, vous pouvez filtrer par type de cavité. Dommage que ce ne soit pas possible de le faire en temps réel sur la carte.

bloggeorisques13

Le choix de la commune…

bloggeorisques12

… qui permet d’accéder à la liste des cavités

 

Les informations

N’espérez pas pléthore d’informations… vous aurez le type, le nom s’il y en a un et parfois quelques informations supplémentaires dans la partie commentaire. La partie source, peut également être intéressante quand il s’agit d’une publication que vous pourrez peut-être trouver, sur Gallica par exemple.

Les coordonnées sont exprimées en Lambert 93 et en Lambert 2 étendu… Il vous faudra faire un peu de conversion. La fiche vous donnera également la précision des coordonnées… Bon, certes… on se demande juste pourquoi les coordonnées ne sont pas juste bien prises et/ou corrigées plutôt que de dire qu’elles sont précises à 20 mètres. Vous apprendrez également souvent si l’entrée est visible ou non.

bloggeorisques

Il n’y a plus qu’à vous rendre sur place pour voir de vous-même s’il est possible d’y placer une géocache afin de faire découvrir les lieux.

Conclusion

Le site Géorisques est une mine (sans jeu de mots… ou presque) d’informations pour trouver des lieux de pose souterrains ou des lieux de curiosités pour des caches en surface. Il faudra faire avec les petits défauts de navigation et les informations un peu lacunaires sur les cavités, mais c’est une très bonne première étape pour faire du repérage !

2 réflexions sur “Géorisques : un outil pour trouver des lieux originaux où placer des géocaches

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s