Géocaching à la Réunion

La Réunion est surnommée, à raison (et après certainement un gros chèque à une équipe de marketing), « l’île intense ». Elle s’avère, effectivement, être un intense terrain de jeu pour les géocacheurs en quête de paysages grandioses, de randonnées mémorables ou encore de la découverte d’une culture et d’une population attachante. Venez vous faire guider par LaFleche974, grand connaisseur du géocaching sur l’île, et par moi-même, simple touriste, sur quelques-unes des plus belles caches de cette île aux mille facettes. J’espère que nous vous donnerons envie d’y prévoir vos prochaines géo-vacances.

DSC08627

Un moldu qui vous a à l’œil !

J’ai eu la chance de passer deux semaines à la Réunion pour y faire de la rando, du tourisme et évidemment… du géocaching ! Il va sans dire que je n’ai pas pu visiter l’intégralité de cette île fantastique, mais les 177 caches que j’ai pu collectées dans toute l’île, m’ont fait parcourir des lieux touristiques inévitables, mais bien sûr surtout, et c’est tout là l’intérêt du géocaching, des lieux plus confidentiels.

DSC09218

Au détour d’un piton rocheux et d’une cache

Et j’ai l’immense plaisir d’accueillir pour cet article qui sera écrit à deux plumes, LaFleche974, un des principaux poseurs de caches sur l’île, et ange gardien de bien des caches qu’il couve telle une mère poule, pour vous permettre, à vous, futur vacancier, de trouver des géocaches dans des lieux époustouflants.

Bonjour, merci Fabien pour ce petit clin d’œil. Présentation rapide Aurélien (LaFleche974) 36 ans originaire de Lorraine, arrivé sur l’île il y a maintenant 15 ans. J’ai commencé le géocaching en Août 2015 avec 50 caches, mais la distance, les embouteillages quotidiens étant sur St Denis, m’ont un peu freiné. Un voyage en métropole fin 2016 début 2017 m’a reboosté, du coup chaque sortie géocaching est un prétexte pour faire de la course à pied même en montagne un pur plaisir avec des balades plus belles que les autres. Je suis ainsi devenu au fil des mois le poseur le plus actif de l’île 211 caches dont 14 évents. J’ai trouvé 410 caches sur l’île, il me reste à ce jour 66 caches à faire.

Mais au fait, la Réunion, vous connaissez ? C’est un département français d’outre-mer situé dans l’océan Indien. Elle abrite au 18 novembre 2018, 602 géocaches dont une grande majorité est placée par quelques owners. Et que vous soyez amateur de balades tranquilles en bord de mer ou explorateur tout terrain à la recherche de l’aventure, il y aura forcement ici de quoi vous contenter. L’île n’étant pas immense, je n’ai pas découpé mon petit tour par secteur géographique, mais par thème. Et donc, commençons par…

La Réunion volcanique :

Je vais évidemment commencer par les volcans de la réunion, car ce sont vraiment deux des lieux les plus emblématiques de l’île. Et bien sûr, chacun possède ses caches.

Le piton de la fournaise : le volcan actif. Si vous passez au bon moment, vous aurez peut-être la chance de voir le volcan en éruption ! Mais dans tous les cas, vous découvrirez des lieux complètement hors-normes, avec parfois des paysages de fin du monde. Malgré cela, c’est un volcan très accessible, car une piste vous y mène et vous approche de beaucoup de lieux intéressants.

DSC09003

Quelques cratères du volcan le plus fameux de l’île

Pour avoir des belles vues sur le cratère, une petite rando allant d’un côté, de la earth (GC1RNRX) au Gros Piton vert (GC65A3Q) et de l’autre de la Earth au nez coupé de Sainte-Rose (GC6FE2T), vous offrira de très beaux paysages le long d’une impressionnante falaise. Les cônes éruptifs et anciennes coulées de lave seront au rendez-vous pour former un époustouflant tableau de nuances de gris et de roches. Et rien ne vous empêche de descendre dans l’enclos si celui-ci est ouvert et de vous rendre au plus près du cratère Dolomieu, 12Km si vous en faites le tour compter 5h de marche.

DSC09090

Une vue du piton de la fournaise depuis les alentours du gros piton vert

Sur le chemin du volcan, vous pourrez collecter quelques (voire toutes :p) caches du géoart PNVC (GC7GR7X), qui en plus de vous faire faire des pauses régulières sur cette route exceptionnelle, vous fera découvrir l’île au travers d’éléments de la Réunion à reconnaître. J’ai été complètement bluffé par l’immense pleine de sable et sa cache (GC21B6N) à faire absolument. C’est extraordinaire de se balader dans cette zone aux riches nuances : vous rêviez d’être astronaute sur Mars : vous y êtes !

DSC09110

Paysage martien

Sur le trajet, il faut également impérativement vous arrêter au Cratère Commerson pour sa Earth et sa tradi (GC2MXM1) afin de profiter de la vue sur ce cratère spectaculaire qui en fera frémir plus d’un. Éventuellement, le Piton dans l’bout (GC6F49A) avec sa forêt d’arbres morts mérite la petite grimpette, pour y admirer son décor de fin du monde, mais aussi son panorama grandiose. Pensez à partir de bonne heure pour apprécier la vue de la plaine des sables (earth GC7XX0Z), bienvenue sur Mars et celle du Pas de Bellecombe.

DSC09133

L’impressionnant cratère Commerson : on se sent tout petit

DSC09162


Panorama étrange depuis le Piton dans l’bout

Le piton des neiges : le volcan de glace. Malgré son nom, la neige à son sommet y est plutôt exceptionnelle, mais par contre, vous parcourrez certainement les derniers kilomètres sur des sentiers gelés. Même si on est loin de la haute montagne, ce sentier et ses 1800m de dénivelé, nécessitera une certaine forme physique et ici il n’est aucunement question de venir chercher des deux caches (GC5K1FZ) (GC434DM) en drive-in. La magie opère au lever du soleil et il vous faudra donc partir tôt ou passer une nuit en gîte. Si vous en avez le temps et la condition physique, cette ascension est vraiment à mettre dans votre « to-do list ». C’est également le jeu du pile ou face. Nous sommes montés au gîte avec le soleil. À 3h quand il a fallu monter au sommet c’était le déluge arrivé au sommet sous la pluie couverture de survie on a attendu dans les petits refuges de pierre rien vu on est vite redescendu.

DSC09473

Le lever du jour au sommet de la Réunion : ça caiiiiilllllleeeee !!!!

Coulées de lave et tunnels : Redescendons au niveau de la mer et allons plein Est pour admirer les différentes coulées de lave dont le piton de la fournaise a marqué l’île. Ce sera l’occasion de parcourir quelques tradis ou earths et d’admirer les gigantesques coulées qui sont allées rejoindre l’océan Indien. Je vais vous conseiller deux caches sur le parcours.

DSC09601

Une des très nombreuses coulées de lave qui « traverse » la route

Tout d’abord une earthcache (GC63G2B) cotée T4 dans un tunnel de lave. Si répondre aux questions des Earth est votre calvaire, ici, rassurez-vous, ce sera simple. Se balader dans un tunnel de lave est une expérience à faire assurément (sans oublier une bonne lampe). S’il ne faut pas aller trop loin pour trouver les réponses, je vous convie évidemment à visiter le boyau dans son intégralité ! Que c’est beau !

DSC09568

Un monde perdu….

DSC09535

… étonnant !

Et bien sûr, un petit arrêt par la petite église Notre Dame de Laves (GC5JCJZ) pour découvrir la jolie légende des lieux est indispensable ! Et d’après l’ange gardien de cette cache merci d’être discret cela fait 4 fois qu’il doit faire des maintenances.

DSC09631

Notre Dame qui se lave… Euh non… des laves…

La Réunion des sommets

Vous aimez grimper et bien tant mieux ! Deux massifs se partagent l’île : le massif du piton des neiges (3070m) et celui du piton de la fournaise (2632m). Deux massifs qui forment de somptueux creux et bosses pour offrir pitons, cirques et remparts. D’ailleurs, ils sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO tant leur beauté est unique. Mais, je ne vais pas vous reparler des deux volcans :p

DSC09760

Mais qui m’a fichu ce pays où rien n’est plat !

Je vous propose une très belle rando qui part du Maido (GC73QN1), sublimissime point de vue pour gagner le Grand Bénare, troisième sommet de l’île avec ses 2898 mètres et ses deux caches. La rando vous fera longer un impressionnant rempart à la vue enchanteresse. Et pour redescendre, pourquoi ne pas passer par la glacière (GC53DZG) (attention la cache est à 300m de la vraie glacière, qui mérite le détour, c’est un hommage à Philippe de Dieuleveult) et l’observatoire (GC789M9). Pour les plus rapides, après le Grand Bénare, direction le Petit bénare 2600m (GC6F4BJ).

DSC08521

Vue depuis le grand Bénare. Autant dire que la photo ne rend pas hommage à la réalité.

Une belle randonnée que vous pouvez également programmer durant votre séjour et celle de la Roche écrite 2276m (GC42PJ6). À partir de Mamode camp dans les hauts enfin les très hauts de St Denis. Partir tôt le matin vous permettra une fois arrivé au sommet d’avoir une vue panoramique sur le cirque de Salazie.

Pour les aventuriers je vous propose une expédition au Cimendef 2228m (GC7WEXE) en mode T5 ou pas. Mais il vaut mieux être deux et une corde peut-être utile. Passage de crête à couper le souffle

La Réunion des sentiers de randonnées

La Réunion, c’est LE paradis des randonneurs. D’ailleurs, il y a peu de chance que vous ne croisiez personne en parcourant les magnifiques sentiers qui sillonnent l’île. Mais je ne vais pas vous mentir, si les randonneurs adorent ces lieux, c’est à coup sûr pour ses paysages époustouflants, que pour ses chemins a très fort dénivelé. D’ailleurs, ne vous faites pas d’illusion, à part en bord de mer (et encore), si vous ne montez pas, c’est que vous descendez. Et je ne sais pas ce qui est le plus éprouvant. Je vais évidemment me focaliser sur quelques sentiers qui possèdent des géocaches 😉 Ben, oui… on n’est pas des bêtes :p

DSC08510

Une montée légère mais, comme souvent, très caillouteuse

Le GRR1 : La quintessence de l’île. Je ne vais pas trop m’étendre sur le GRR1, j’avais fait un petit article dessus. Je résumerai simplement en disant que cette rando, à faire sur 2 ou 3 jours, permet de voir un grand nombre de paysages en très peu de temps, le tout sur des sentiers absolument merveilleux.

DSC09222

Passage de col sur le GRR1

Le grand Étang (GC7RV8V) : la grande étendue d’eau de l’île… parfois. Parfois, car le niveau est variable. La balade est constituée de 5 caches qui vous feront faire le tour du lac et admirer des cascades. À noter qu’il s’agit d’une des rares randos qui est presque plate… à l’exception de l’accès aux cascades, qui peut être mis de côté si besoin.

DSC09899

Là, c’est la version « à sec » du grand lac

Le sentier Dassy (GC7E5YZ) : idéal pour gagner la rivière. Voilà typiquement le genre de petit coin perdu et magnifique que l’on ne visiterait pas sans le géocaching. Un joli petit chemin, composé de 3 caches, qui descend vers la rivière. En bas vous pourrez continuer un peu pour admirer une cascade et une arche encore un peu plus loin.

DSC08784

Presque au bout du sentier, mais pas au bout des aventures

La source Reilhac (GC7H7T8) : au pays des fougères arborescentes. J’ai adoré ce sentier qui permet d’aller chercher la cache et de revenir en faisant une boucle. Lors de mon passage, il y avait une flore magnifique et surtout plein de fougères arborescentes. Et je les adore !

DSC09960

Fougères géantes et arums sauvages (photo non contractuelle :p)

Le sentier botanique de Mare-Longue (GC7EFXT) et certainement une autre mystery 😉 : ce bout de forêt fut un vrai coup de cœur ! C’est un des derniers morceaux de forêt primaire de l’île et ici on se rend vraiment compte que l’on a l’immense chance de progresser dans une très très vieille forêt. Vraiment magnifique !

DSC08705

Des arbres sans âges…

Le sentier des Ravenales (GC7PTFQ): Un petit tour au milieu des arbres du voyageur. Le sentier des Ravenales est une petite boucle de 4 caches sur un joli sentier parmi les emblématiques Ravenales ou arbres du voyageur. Alors certes, c’est un arbre d’importation, mais j’aime beaucoup en croiser. La balade est très agréable et bien aménagée. Il y a un peu de dénivelés, mais le parcours est plutôt court.

DSC09920

Pas de bol, l’ouragan est passé avant moi…

Le sentier Augustave (GC7ZJ7Q) : L’un des plus beaux sentiers dans Mafate, il comporte de nombreuses passerelles. Il permet de rejoindre le village d’Aurère ou une cache vous y attend Le Mafatais (GC7GZKK). Après une nuit dans un des gîtes, vous pouvez revenir par le Sentier Scout (GC7ZJ5X) ce qui permet de faire une belle boucle dans Mafate.

Le sentier de la Chapelle GC30B50 et GC7Z1WK. Cela vous permettra d’apprécier le calme de l’entre-deux. D’ailleurs je vous conseille une ou deux nuits pour apprécier les avantages de cette ville. Le premier en vous rendant au Dimitile petite randonnée simple depuis le parking, le deuxième étant de rejoindre le fond de la rivière sans le sentier Dassy pour profiter de la fraicheur et pourquoi pas effectuer une rando aquatique et admirer des orgues basaltiques.

La mythique canalisation des orangers. Départ de Sans Souci dans les hauts de St Paul. Vous pouvez dormir dans un ilet et refaire le chemin inverse, ou alors tenter l’ascension du Maïdo. Compter 23km, mais beaucoup de plat au niveau de la canalisation. Au programme 6 caches GC7TYDJ, GC7ZNB3, GC7ZNA6, GC7TYCX, GC7ZN9M pour finir au Maïdo par celle-ci GC1RZ02.

La Réunion des cascades et bassins

À la Réunion, les cascades, et les bassins qu’elles creusent sont une constante du paysage. Vous en verrez des hautes, des larges, des très larges, des touristiques, des perdus dans la montagne, des calmes, des bouillonnantes…. Bref, vous n’aurez qu’à choisir votre préférée !

DSC09612

Des cascades, des cascades et des cascades… c’est l’anse des cascades (ah oui ???)

Cascade Grand Galet 2.0 (GC762QW) et Cascade trou noir (GC66NY7) : deux superbes lieux à peu de distance l’un de l’autre. La cascade grand galet vous offrira une vue époustouflante sur ce que la nature est capable de faire de plus beau. L’accès est très facile et les amoureux de sports à sensations pourront y faire du canyoning. Par contre, n’espérez pas être seul ici. Sur le chemin, vous trouverez la cascade du trou noir qui est d’un accès plus sportif, puisqu’après avoir emprunté un petit sentier, vous devrez passer sous la cascade pour accéder à la boite. Ici par contre, vous devriez être un peu plus tranquille. Cascade trou noir, j’ai découvert ce lieu grâce au géocaching. Je ne suis pas déçu. Live périscope en direct avec Seemyshell un moment inoubliable. Des found’it comme on les aime.

DSC08618

La cascade grand galet en version « je me suis trompé d’accès »… souvent la meilleure version 🙂

DSC08641

Le trou noir ! Seul le nom fait peur… sinon c’est juste enchanteur !

Cascade Niagara (GC7MKKV) / Cascade des Délices (GC739PC) / Cascade Pichon (GC74BN1) / Bassin Boeuf (GC67284) : Dans une petite zone géographique, vous allez pouvoir découvrir 4 cascades très différentes. Si la cascade Niagara est l’attraction touristique, surtout que vous pouvez vous garer devant, j’avoue que j’ai un vrai coup de cœur pour le Bassin Bœuf, un peu perdu dans sa montagne. Certes, c’est une D5 qui en garde l’accès, mais le lieu reposant mérite la visite. Surtout que depuis une petite tradi a vu le jour GC7YZ91

DSC09855

La cascade Niagara en version drive in

DSC09866

Le bassin Bœuf en version pédestre/pataugeage

Le trou de fer (GC40T1G) et la cascade du grand bassin (GC6XVVW) sont mes deux gros regrets. Elles étaient au programme, mais je me suis mal débrouillé et je n’ai pas eu le temps de faire ces deux incontournables. Diantre, il me faudra revenir. 😉

La Réunion des plages et des côtes

La Réunion possède quelques très belles plages, mais également quelques beaux spécimens de requins, ce qui conduit à des interdictions de baignade sur pas mal de ces plages.

DSC08964

Une des belles plages où il faudra se contenter du sable

La grande anse (GC4G45P) : Voici une très jolie piscine naturelle qui vous protégera de la houle et des courants, mais qui risque d’être « un peu » fréquentée.

DSC08730

La grande anse, une belle piscine naturelle !

En parlant de piscine naturelle venez faire un tour à St Joseph, un geocacheur des plus sympathique y a posé quelques caches. Cela vous permettra de visiter la ville, et en fin de matinée de pouvoir se baigner dans la piscine naturelle de Manapany

La pointe corail : une jolie petite aventure pour aller chercher cette boite, surtout quand on apprend après dans les logs qu’il existe un chemin :p Il faut vraiment vouloir la chercher celle-là, mais ça restera un beau souvenir. Surtout le final on se demande s’il y a toujours une cache, mais oui, car l’ange gardien est passé par la.

DSC09640

Bon en fait, il y a un vrai chemin… mais c’est moins drôle…

Terre rouge (GC77GPP), Cap Méchant (GC4J45M), l’Anse des cascades (GC6745Y) : trois jolies courtes balades entre mer et géologie impressionnante.

DSC08670

Au bout des terres rouges

Sans oublier les bassins oubliés du chef-lieu Marie Louise (GC724WH) Z’éclair (GC729NF) et chouchou (GC72Y0R)

La Réunion culturelle

Avant de vous rendre sur le terrain, il est possible de préparer son voyage en entrapercevant les beautés et curiosités de la réunion grâce à une série de mysteries formant un géoart en forme de 974. Il s’agit de la série PNCV (Pique Nique Chemin Volcan) (GC7GR7X) qui vous conduira, après moult découvertes, sur le piton de la Fournaise. J’ai beaucoup aimé résoudre cette série d’énigmes qui vous fera rechercher le contenu de différentes photos, et commencera à vous faire rêver à votre prochain voyage.

DSC09018

Un des paysages que vous croiserez en résolvant le PNCV

Grande Chaloupe (GC7MNQ6) : L’île possède, comme d’autres lieux de colonisation, un passé sombre et difficile. L’esclavage est passé par là, puis à son abolition, l’engagisme prit le relais, ce qui ne valait guère mieux. La grande Chaloupe est un lieu intéressant à visiter pour avoir une petite idée de ce que cela pouvait être. Attention, il faut bien viser pour arriver lors des horaires d’ouverture. J’ai beaucoup aimé visiter également le musée Stella Matutina, qui est le musée du sucre, et qui en plus d’être passionnant sur ce domaine, possède une partie qui retrace la vie des esclaves/engagés.

DSC09985

Une partie accessible tous les jours

Retour de la Vierge Noire (GC74BC0) : La culture sur l’île c’est également la religion et elles sont multiples et semblent se côtoyer en bonne intelligence. Vous trouverez facilement à proximité un temple hindou ou bouddhiste, une mosquée et une église, témoins de la multiplicité des ethnies présentes ici. Je vais vous donner un exemple avec un lieu emblématique de l’île et sa vierge noire. Évidemment, il y a une légende que je vous invite à découvrir et évidemment, il y a une cache que je vous invite à trouver… à la différence de moi :p

DSC09883

Comme le Port-Salut, c’est marqué dessus

L’arboretum (GC76PDZ) : La Réunion, c’est aussi ses bâtiments à l’architecture caractéristique aussi bien de ses grosses maisons coloniales que ses cases créoles colorées. L’arboretum vous fera découvrir une case toute proche d’un joli petit parc où il fait bon sortir ses crayons et son carnet de dessin. Évidemment, ce n’est qu’un exemple au hasard, et la visite de Saint-Denis et notamment des alentours de l’avenue de la victoire/rue de Paris, vous fera découvrir bien des belles bâtisses. Pour cela, vous pouvez, entre autres, suivre les caches « Saint-Denis – Rue de XXX ».

DSC08806.JPG

Une case créole près de l’arboretum

Maison du parc/Domaine des Tourelles (GC7E7AD) : Vous trouverez également de nombreux musées sur des sujets divers et variés. Je vous propose, par exemple, de vous arrêter dans deux lieux complémentaires qui partagent une même cache. La maison du parc est tournée vers la nature de l’île alors que le domaine des Tourelles se focalise sur l’artisanat et permet de tourner quelques pages d’histoire. J’ai beaucoup aimé mon passage dans ces deux lieux qui m’ont permis de bien mieux comprendre beaucoup de facettes de l’île.

DSC09887

Le jardin du domaine des Tourelles

Les deux multis sur les religions…. Une sur plusieurs sites du sud, l’autre dans la ville de St louis

La Réunion des lost places

Allez, je termine par mon petit pêché mignon : les lost places. Ici, n’espérez pas en trouver à foison, elles sont peu nombreuses, mais une mérite particulièrement la visite. Forcement, l’histoire de l’île fait que vous trouverez quelques anciennes sucreries à visiter, dont la sucrerie du baril (GC79FKY). Mais le gros morceau c’est la cache (GC635JN). Si la cache est à l’extérieur et que déjà la visite des alentours est intéressante, il faut vraiment pénétrer dans cet ancien bâtiment en passant par dessus le mur pour y découvrir, outre un lieu absolument étonnant, de véritables œuvres d’art ornant les murs.

DSC08837

On aperçoit quelques-uns de magnifiques tags de cette lost place

Les anciens thermes (GC41ARA) ne sont pas vraiment une lost place, mais c’est un bel endroit où il reste quelques murs des thermes anciennement présent. Ici, rien de glauque, au contraire, et sous un beau soleil, c’est un lieu enchanteur.

DSC09819

L’entrée vers un petit coin de paradis

Quelques conseils pratiques

Je vais laisser la place au spécialiste pour les conseils, mais voici juste une ou deux pistes pour profiter de votre séjour dans ce lieu paradisiaque.

Le mode de transport : Franchement, je vous conseille vivement de louer une voiture. Alors oui, le réseau de bus est assez bluffant par rapport à la métropole, et vous trouverez des arrêts de bus un peu partout et même à des endroits hautement improbables, mais dans ces lieux, vous vous doutez que le nombre de passages n’est pas pléthorique. Et ceux qui font de la rando régulièrement savent que l’on est jamais à l’abri d’un retard sur son timing. Pour la voiture, il est mieux d’éviter le premier prix de l’agence de location : ici vous allez avoir besoin de reprise si vous voulez vous déplacer sans avoir les deux pieds sur la pédale d’accélération. C’est même une obligation quand on habite à la réunion, il faut une voiture.

Les temps de trajet : L’île n’est pas gigantesque et la traverser est facile… sur la carte. Sur le terrain, vous allez vous confronter à deux problèmes. Le premier, ceux qui vivent en montagne le connaissent : les routes de montagne, c’est beau, mais ça ne permet pas d’aller vite. Et ici, autant vous dire que c’est très beau ! :p Le second, ceux qui vivent en ville le connaissent : les bouchons peuvent rapidement engorger complètement le trafic si vous êtes dans le mauvais timing. Et ici le mauvais timing, il commence tôt à certains endroits. Et puis de temps à autre, la circulation est arrêtée pour enlever les pierres qui tombent des montagnes sur les petites routes ou pour dégager les nombreux accrochages sur les grosses routes. Bref, prévoyez large dans vos déplacements et soyez philosophe. Ah le temps le trafic peut changer en 15 min avec les départs au boulot, les sorties d’école, je vous conseille de partir très tôt pour ne pas être trop bloqué surtout pour passer St Denis. Il faut parfois 30 min pour passer cette ville.

Écoutez la radio locale : outre que cela permet de comprendre beaucoup de choses sur la Réunion, vous aurez également beaucoup d’informations précieuses au fur et à mesure, tel que l’état des routes, de la circulation, des canalisations d’eau ou encore la fête (du chouchou) à ne pas rater. Radio freedom 02 62 41 51 51 radio guidage permet de demander l’état du réseau routier, du temps n’importe où dans l’île.

Vivez à l’heure locale : vous verrez qu’il fait jour très tôt et qu’il fait nuit… très tôt aussi. Donc si vous voulez profiter de vos journées, il faudra éviter les grasses mat’. Par exemple, j’essayais d’être là où je voulais aller pour le lever du jour. Cela permet de profiter de l’ensoleillement le plus longtemps possible et de profiter des paysages en altitude, qui ont tendance à rapidement se couvrir de brume.

Équipez-vous correctement pour la montagne : cela peut paraître idiot comme conseil, mais ici vous allez parcourir des chemins qui vont vous changer de la plupart des sentiers des Alpes ou des Pyrénées. Les chemins sont souvent faits de marches plus ou moins façonnées de façon aléatoire selon les roches présentes ou la présence de grosses racines. De plus, beaucoup de chemins sont naturellement empierrés, ce qui met les chevilles à rude épreuve. Donc ici plus qu’ailleurs, les chaussures montantes sont conseillées. De même, les bâtons de marche peuvent être une bonne option pour préserver vos genoux.

Sans oublier le site de randopiton beaucoup d’infos, de partages sur l’état des sentiers et la possibilité de récupérer des traces GPS pour vos randos. Et bien sûr, n’hésitez pas à contacter LaFleche974 si vous voulez des conseils personnalisés.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s