Cachetur.no : Simplifiez-vous les géo-balades !

L’été est là, et que vous en profitiez pour partir un mois, une semaine, un week-end ou juste une journée, je vais vous présenter un site qui va vous rendre de grands services lors de vos prochains géo-trips : j’ai nommé Cachetur.no. Il s’agit de l’outil idéal pour rassembler toutes vos informations et surtout optimiser vos sorties afin de gagner du temps en préparation et sur place. Et si cachetur est pratique en solo, il va rapidement vous devenir le compagnon indispensable de vos balades en groupe. Suivez le guide pour un petit tour de Cachetur  !

Cachetur

Pour faire très simple, Cachetur.no a comme but de centraliser toutes les caches prévues dans votre périple, de vous synthétiser les informations utiles, d’optimiser vos déplacements, de vous proposer des caches que vous auriez ratées, de vous exporter tout cela dans ce que vous voulez, de vous signaler les Mégas ou les souvenirs, d’aider le groupe à communiquer et à proposer/ajouter/trier les caches, de gérer l’après-géocaching ou encore de … mais faut-il que j’en rajoute encore ?

CTVuedensemble

Une vue générale de la page d’accueil du site

Je ne vais pas vous faire un tuto du site, ceci je le ferai plus en détail, si vous le souhaitez, lorsque la traduction française sortira (elle est en cours de réalisation et n’hésitez pas à venir donner un coup de main, cela ira plus vite 🙂 ). Je vais surtout vous présenter les fonctions utiles qui vont rapidement vous devenir indispensables lors de vos périples de géocaching.

Le site est gratuit et fonctionne avec un système de donation. Toutefois, il vous faudra avoir un compte premium sur geocaching.com pour pouvoir profiter de l’intégralité des fonctions du site. L’accès se fait avec un compte propre au site, mais il est recommandé de lier son compte Geocaching.

Utiliser les voyages des autres utilisateurs :

Je vais commencer par une fonction simple, mais qui peut être pratique pour s’inspirer ou récupérer une balade clé en main. Il s’agit de la fonction « Trip templates ». Les Trip templates sont des voyages mis en partage par les utilisateurs pour la communauté. Il y en a pour l’instant assez peu et aucuns en France, mais je suis sûr qu’il apparaîtront rapidement dès que le site sera plus populaire dans l’hexagone. Un système de pouce permet de faire remonter les meilleurs « trips ». Cela peut être un bon point de départ pour construire son propre périple dans la même zone.

CTTemplate

Les circuits partagés par d’autres utilisateurs, dont le fameux Donut Trail

Dans la même veine, il est possible de dupliquer la sortie géocaching d’un autre joueur si celui-ci le permet, et même si ce « tour » n’est pas public. C’est, je trouve, une bonne méthode pour partager, avec ses amis, ses bons plans d’une sortie réussie .

Créer son voyage :

Vous avez trois possibilités pour votre gérer votre voyage. Par défaut, il est privé, c’est-à-dire que seuls les géocacheurs à qui vous donnez le lien peuvent accéder à la page. Mais vous pouvez également, en plus, le protéger par un mot de passe ou, au contraire, le rendre public. Une fois le voyage créé, vous pouvez choisir plus finement, pour chaque participant, ses autorisations pour la consultation/modification/clonage du « trip ».

CTNewTrip

Il est temps de créer son propre circuit

CTlimite

Choisissons le niveau de confidentialité

Une fois le « trip » crée, vous allez pouvoir ajouter des caches à votre liste. Il y a plusieurs solutions selon votre préférence :

  • Depuis Cachetur : Vous pouvez évidemment ajouter vos caches directement depuis la page de votre voyage. Il est possible de le faire une par une ou d’importer une liste (privée ou publique) ou une Pocket Query.

CTAdd

L’import cache par cache par ce biais n’est pas forcement la solution la plus pratique

  • Depuis geocaching.com : pour ce faire, il vous faudra utiliser l’extension Tampermonkey et le script de Cachetur (je vous fais un petit point là dessus à la fin de l’article). Une fois fait, vous allez voir que le site de Groundspeak possède quelques boutons en plus. En cliquant sur la cache, vous allez pouvoir l’ajouter à votre voyage, aussi bien depuis la carte que depuis la page de la cache.
CTAddGeocaching

J’aime bien flâner sur les cartes, c’est donc ma solution privilégiée

CTAdd2

Autre option pratique pour ajouter des caches

  • Depuis project-gc.com : ici, c’est le même système que sur le site de Groundspeak. Vous pouvez ajouter directement vos caches à votre voyage. À noter que vous pouvez gérer plusieurs projets en parallèle. Pour ce faire, dans la barre du haut, vous pouvez choisir à quel voyage vous ajouter les caches.
CTProjetgc

On retrouve les mêmes fonctionnalités sur Project-GC

  • Depuis GSAK, mais honnêtement, je n’ai pas essayé. Il existe un script pour GSAK dans la partie « Macros » du site qui permet de faire le lien avec Cachetur.

 

  • Via les suggestions : chaque participant peut proposer une série de codes GC qui vont se retrouver dans la zone « Suggestion ». Il s’agit d’une zone d’attente des caches avant leur ajout à la balade ou leur mise de côté.
CTsuggest+

Deux suggestions à ajouter (ou non) au circuit

Corriger les coordonnées et travailler en équipe :

Si vous faites des mysteries, il va être utile de corriger les coordonnées. Vous pouvez  faire la mise à jour des coordonnées de façon manuelle, automatique ou via les coordonnées que vous aurez mises dans vos notes de caches. Évidemment, ces coordonnées seront partagées avec tous les participants. Elles apparaîtront avec un petit crayon à droite. Il est possible de commenter chaque cache, ce qui permettra donc à chacun de dire où il en est dans ses réflexions.

CTResolu

Une mystery corrigée et commentée

Bien sûr, vous pourrez ajouter le hint et charger la photo spoiler qui est éventuellement présente dans le géocheckeur.

Cachetur peut donc s’avérer très pratique pour travailler à plusieurs sur une boucle de mysteries et sera bien plus agréable qu’un bête fichier Excel partagé.

Validation des earthcaches et virtuelles en équipe :

Une fois le voyage passé, vous verrez apparaître un lien « Post Trip Assistant ». Celui-ci va collecter toutes les earthcaches et virtuelles que vous avez visité. Pour chacune de ces caches, vous allez pouvoir indiquer et visualiser si une réponse à été envoyée par un participant (et éventuellement les réponses), si un message de l’owner a été reçu (et éventuellement son contenu), ainsi que si la cache peut être validée par le groupe. C’est une fonction très pratique pour se répartir le travail de réponse et suivre l’évolution de ces caches.

Vous n’êtes pas obligé d’attendre la fin de la balade pour accéder à cette liste et vous pouvez à tout moment aller dans « Your task answers » pour avoir la liste et le statut de toutes vos earths/virtuelles planifiées (de tous vos voyages).

CTPostTrip

Le système d’icône est bien pensé pour savoir à tout moment ce qu’il reste à faire

Recommandation de caches :

Vous êtes a cours d’idées pour ajouter de nouvelles caches ? Pas de soucis, Cachetur peut vous proposer des géocaches à ajouter à votre liste. En fonction des caches déjà intégrées, le site va vous proposer des caches fortement favorisées et/ou les « Geocaches of the Week » de Groundspeak. Pour ce faire, sur votre voyage allez dans « Infos > Tips & info ».

CTConseils

Quelques caches suggérées par le site dans les environs du parcours

L’optimisation des caches à visiter :

Si vous ne voulez pas passer à côté de « LA » cache ou si vous avez peur de ne pas pouvoir boucler tout votre programme et que vous voulez faire un peu de place en enlevant les caches les moins « indispensables », sachez que Cachetur possède une gestion de la priorité.

Tout d’abord vous pouvez la gérer vous-même, à l’insertion des caches, et ce aussi bien vos listes de caches que lors de l’insertion via les sites tiers. En effet, vous allez pouvoir déterminer un niveau de priorité de 1 à 3, si vous le souhaitez. Un niveau 1 sera une cache à faire absolument, alors qu’un niveau 3 sera à faire en fonction du temps.

CTTri

Le choix de la priorité

Mais Cachetur peut également faire ressortir certaines caches pour vous. Pour l’instant, il est possible de mettre en avant (ou en « bouche-trou ») les virtuelles, les webcams caches, les earthcaches, les larges, les vieilles caches, les caches en fonction de leur nombre de favoris ou encore d’avoir en priorité haute au moins une cache par région. Cela peut être très pratique si vous avez chargé une grosse liste ou une PQ et que vous voulez que Cachetur fasse un premier tri.

CTPriority

Une fonction utile qui automatise la mise en avant. Ici le site fera ressortir toutes les webcam-caches.

L’optimisation des trajets :

C’est vraiment ici que Cachetur va prendre tout son sens. Une fois votre liste de cache arrêtée, il va être très facile et rapide de les trier. Vous pouvez évidemment le faire vous-même, d’un simple glisser-déposer dans la liste. Ceci vous permet de trier vos caches dans l’ordre que vous souhaitez.

Une carte vous indique vos différentes caches ou autres WPs, afin de gérer simplement votre ordre. Sur cette carte, le chemin recommandé de l’une à l’autre va s’afficher automatiquement avec les indications de temps, le kilométrage et le dénivelé, ce qui peut être pratique si vous pédalez ou marchez. Car évidemment vous allez pouvoir choisir votre mode de déplacement général ou entre certaines caches particulières. Vous pouvez par exemple commencer avec une approche en voiture, puis un parcours en bateau ou en vélo. Ce choix se reflétera d’ailleurs sur la trace de votre GPS avec un système de segments.

CTMap

La route proposée par le site en fonction de l’ordre choisi

Vous pouvez choisir de ne calculer la route que pour certaines caches. Par exemple, si seul le calcul de la route pour vos déplacements en voiture vous intéresse. Pour chaque cache, vous pouvez choisir si le site doit la prendre en compte dans le tracé de la route et quel moyen de transport vous utilisez.

CTchange

Ici, nous pouvons choisir les caractéristiques du WP

On peut également arriver à ce résultat en jouant sur le niveau de priorité d’une cache. En réglant un niveau de priorité élevée uniquement pour les premières caches des boucles, vous pouvez si vous le souhaitez ne prendre que celle-ci en compte pour votre périple. De même, vous pourrez ainsi insérer des caches additionnelles à faire éventuellement sans qu’elles ne rentrent dans le calcul de votre route initiale.

Mais là où le site va être magique, c’est qu’il va pouvoir vous optimiser votre parcours automatiquement en vous proposant l’ordre optimal des caches. Choisissez les WPS que vous voulez classer, c’est-à-dire les caches drive-in et les débuts de parcours, et lancez le calcul d’optimisation de route. Le calcul se fera soit à vol d’oiseau, soit par la route, selon votre choix. Il n’y a plus qu’à demander à Cachetur de ranger les caches selon l’ordre optimal ! Voilà, certainement une des applications les plus pratiques ! J’ai fait un petit point sur son utilisation en fin d’article.

CToptimisation

Le point rapide sur les caches lors de la préparation :

Sur ce point Cachetur sera à nouveau d’une aide précieuse, et ce, dès la préparation du voyage. À l’ajout des différentes caches, vous aurez une alerte si une maintenance a été demandée récemment ou si un DNF est à signaler il y a peu et s’il y a eu un found-it depuis. Cela permettra d’un clic (sur le « i » bleu) d’accéder à un résumé des caractéristiques de la cache et notamment le statut de ses derniers logs. Bien sûr vous serez aussi informé si la cache est en maintenance ou archivée.

Vous aurez également une information si vous avez déjà trouvé une cache de votre liste ou si c’est le cas pour un des participants. Une alerte sera également présente pour vous indiquer qu’une cache est à plus de 30 mètres (100 feet) de la route, une autre pour vous prévenir si la cache n’a pas été trouvée depuis plus de 100 jours et enfin une dernière si Cachetur prédit que la cache risque de prendre plus de 30 minutes.

CTDetails

Quelques icônes d’alerte

D’ailleurs Cachetur va vous donner une indication du temps pour faire la cache et l’intègre dans le programme de la journée. Je n’ai aucune idée de comment le site s’y prend, ni si c’est fiable. N’hésitez pas à me faire part de vos retours 🙂

Le point rapide sur les caches sur le terrain :

Une autre force du site et de pouvoir imprimer un roadbook avec toutes les informations essentielles pour une recherche simplifiée. Le feuillet va reprendre, dans l’ordre, les différentes caches et WPs, avec à chaque fois les attributs de la cache, le hint qui peut être traduit automatiquement en anglais, ainsi que les différentes photos spoilers et des WPs, si vous les voulez, et un résumé des trouvailles/DNF. Si vous ne souhaitez pas voir apparaître de photo spoiler dans le résumé, une icône vous indiquera qu’un spoiler existe si besoin.

CTRoadbook

Le roadbook de la sortie

Par défaut le descriptif n’apparaît pas dans l’impression, mais il est possible de l’y mettre facilement et surtout de n’en mettre qu’une partie. Ainsi pour une multi, il peut être très pratique d’avoir l’impression des étapes et/ou calculs tout en éliminant le superflu.

Côté navigation, vous aurez le nombre de kilomètres, le temps approximatif jusqu’à la prochaine cache, et une estimation du temps prévu sur place. Vous aurez également une série de cadres pour cocher rapidement vos résultats et les quelques infos complémentaires utiles telles qu’un PF à mettre, une maintenance à demander (avec grande modération évidemment :p) ou encore une photo à mettre en ligne.

Une application compagnon existe sur téléphone. Pour l’instant, elle n’est pas très évoluée, et par exemple on ne retrouve pas les différentes informations utiles de la liste papier, mais je n’ai aucun doute sur le fait que ça va arriver rapidement. Il est possible de cocher les caches au fur et à mesure et surtout de lancer rapidement le guidage via votre application GPS préférée. Et ça, c’est un vrai gain de temps quand il faut aller d’un point à un autre, notamment en voiture.

Screenshot_20180720-205426

L’application en version Android

Ajouts de waypoints divers et variés :

Cachetur vous permet d’ajouter autant de waypoints que vous le souhaitez, et notamment des waypoints qui ne sont pas directement en rapport avec le géocaching. Hôtel, point de rendez-vous, restaurant, attraction touristique, mais aussi parking, labcaches, ou début de sentier : chaque type de WP sera clairement identifié et surtout ajouté au GPS. Cette dernière fonction est vraiment pratique pour récupérer les informations hors géocaching sur le GPS !

CTAdd

Faites votre choix !

Pour ajouter un waypoint, rien de plus simple : un simple clic sur la carte ou un ajout de point dans la liste des WPs suffisent. Là encore, vous pourrez choisir la priorité de ce WP pour qu’il rentre ou non dans le calcul de la route.

CTAddpoint

Une solution pratique pour ajouter un nouveau WP

Vous pouvez créer également sauvegarder des lieux qui serviront d’un voyage à l’autre : un point de rassemblement, un hôtel, un parking…

Exports multiples  :

Cachetur vous permet l’export de vos projets dans de multiples formats. Bien sûr vous serez certainement intéressés au premier point par l’export au format .gpx des waypoints, mais aussi des traces qui apparaissaient sur votre carte. Ce qui est appréciable, c’est que si vous avez utilisé différents moyens de transport lors de votre planification, ils vont apparaître sous forme de segments distincts sur votre GPS.

Vous pourrez également sortir des informations au format .csv ou encore vos listes de notes au format .pdf. Et bien sûr, vous pourrez imprimer votre roadbook.

Je vais vous donner ici une petite info pratique. Si vous voulez avoir de la latitude dans vos recherches de caches, vous pouvez créer une Pocket Query « along the road » à l’aide du .gpx « route points ». Ainsi, vous aurez toutes les caches se trouvant de long de la route que vous allez prendre. De quoi soulager une envie pressante! 😉

La gestion des dépenses :

Cachetur va vous permettre de gérer la répartition de vos dépenses communes, un peu comme le ferait l’application Tricount. Ajoutez vos différentes dépenses et comment la somme doit être répartie entre tous, et à la fin Cachetur vous fera le bilan des dépenses et comment les équilibrer. Vous n’aurez pas toutes les subtilités d’une application dédiée, mais c’est, je pense, amplement suffisant pour la plupart des usages.

CTDepenses

L’enregistrement des dépenses communes

CTdepensepartiage

Le bilan et les transferts proposés

Quelques stats :

Il parait que les géocacheurs aiment les stats et pour ceux-ci, vous en trouverez quelques une compilées par Cachetur.no. Outre les informations routières, vous trouverez les statistiques sur les cotations D/T, les régions visitées, les points favoris ou encore les tailles des caches.

CtStats

Pour les amateurs de stats

Liste / communication :

Nous avions déjà vu que le site possède des zones de communication très pratiques pour les mysteries, mais également pour les earthcaches et virtuelles.  Mais le site possède également tous les outils pour communiquer sur des détails plus pratiques au sein du groupe de Géocacheurs. Vous trouverez plusieurs listes dont des to-do lists ou des listes de matériel qui peuvent être communes ou personnelles.

CTIAfaire

La liste des choses à faire par le groupe

Vous pouvez également partager votre voyage avec quelqu’un qui n’aurait pas de compte sur le site. Toutefois, une partie des informations seront manquantes ou peu précises.

 

Et encore :

Les fonctions de Cachetur.no sont nombreuses et le site est sans cesse en évolution. Voici donc quelques fonctions en plus pouvant intéresser les géocacheurs, mais cette liste n’est pas du tout exhaustive.

Les points de stationnement pour camping-cars : Cette partie indique pour votre secteur, les lieux où vous pouvez garer votre véhicule. À noter que cette liste est créée par les utilisateurs, il n’y a donc rien pour l’instant en France.

Souvenirs et évents : Le site peut vous indiquer grâce à son calendrier les différents moments-clés pour gagner des souvenirs ainsi que les différents méga évents.

CTCalendrier

Le calendrier pour ne rien rater des évents, souvenirs et surtout vos sorties si vous tête en l’air :p

Journal : Vous pouvez à la fin de la balade vous créer un petit journal avec vos caches, vos parcours et vos commentaires. Il est même possible d’y joindre vos logs, à condition d’utiliser GSAK et la macro qui permet la communication avec Cachetur.

La personnalisation : Il y a des dizaines de réglages possibles dans les paramètres du site. N’hésitez à mettre les mains dedans si vous voulez personnaliser le site à vos besoins.

 

Conclusion :

Cachetur est devenu mon compagnon de voyage pour mes week-ends géocaching. Et s’il est pratique en solo, il devient vraiment indispensable lorsque la balade se fait à plusieurs équipes. C’est également  un outil ultra pratique pour la résolution d’une boucle de mysteries à plusieurs.

Je lui trouve quelques lourdeurs ergonomiques pour certaines taches, mais c’est fascinant de voir à quelle vitesse le site évolue : chaque semaine apporte son lot de corrections et de nouvelles fonctions. De plus l’équipe semble très ouverte aux suggestions, donc n’hésitez pas à demander les fonctions qui vous manquent dans l’application.

 

Quelques manipulations :

Installation du script pour Cachetur

On procède en deux étapes :

  • Tout d’abord nous allons installer l’extension qui permet de gérer les scripts, à savoir Tampermonkey. Cette extension pourra vous être utile pour gérer d’autres scripts en rapport avec le géocaching, donc son installation ne sera pas perdue 😉 Vous le trouverez à l’adresse https://tampermonkey.net
CTTapermonkey

Le module Tampermonkey qu’il vous faudra installer

  • Ensuite nous allons télécharger le script qui sera géré par Tampermonkey et qui va permettre aux sites Geocaching.com et Project-gc.com de communiquer avec Cachetur.no. Vous le trouverez à l’adresse https://cachetur.no/makroer ou alors dans la rubrique « Tools>Scripts and macros » : The Cachetur Assistant.
CTAssistant

C’est ce script qui nous intéresse

 

L’optimisation de l’ordre des caches :

Pour que vous ne cherchiez pas trop longtemps (vu que c’est moyennement ergonomique et pourtant tellement pratique), voici la marche à suivre pour effectuer l’opération. Dans votre voyage, cliquez sur « Edit > Sort/prioritize waypoints », puis sélectionner les différents points que vous voulez trier avec « Mark » (si l’anglais n’est pas votre ami, pour tout marquer il faut cliquer sur « Toggle marked »). Ensuite, faite défiler la page pour arriver sur la carte. Ici, cliquez sur « Use selected waypoints » puis le mode de calcul que vous voulez. Le site vous indique le temps et une route si vous avez choisi « along the road ». Si cela vous convient, pensez à cliquer sur « Sort waypoints by optimal route » pour sauver l’ordre.

CTmarked

On choisit les points que l’on veut optimiser

CToptimisation

Et on obtient le tracé que l’on doit sauvegarder… Alors oui, trois points en ligne droite ce n’est pas super impressionnant, mais jamais la flemme d’en mettre plus :p

2 réflexions sur “Cachetur.no : Simplifiez-vous les géo-balades !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s