10 balades adaptées à la neige dans le massif des Vosges

La semaine dernière, nous faisions du tri grâce aux attributs pour sélectionner des caches compatibles avec la neige, et bien cette semaine allons parcourir le massif des Vosges, pour géocacher sur 10 parcours prévus pour être parcourus en raquettes. Préparez la mirabelle et la thermos de café… et allons profiter de la neige fraîche !

neigefraiche

Suivons ce géocacheur ! Il a l’air louche !

Si la présentation n’est bien sûr pas nécessaire pour les Lorrains, je me permets tout de même de rappeler que le massif de Vosges est une chaîne de montagnes située principalement sur la Lorraine et l’Alsace. Au Grand Ballon vous serez au plus haut pour y géocacher avec 1424 mètres d’altitude… ce qui fera bien rire les Pyrénéens et les Alpins… mais ce n’est pas grave, nous on l’aime notre montagne ! De plus, de multiples stations émaillent les reliefs aussi bien pour le ski de piste que pour le fond et les balades en raquettes.

MassifVosges

Mââân !!! Les Vôôôsges !!!!

Ici, nous ne parlerons pas de caches à faire à ski alpin (ni même nordique), car malheureusement, à ma connaissance, il n’y en a plus. Il existait sur la station de La Bresse, les caches « ski-in » de Ruispalat, mais qui sont toutes archivées. Quel dommage, car l’idée était excellente et permettait de pouvoir loguer les caches sans avoir à déchausser. Vivement que quelqu’un reprenne le flambeau !

[Le Champ du feu] : Rossberg et Sommerhof

Notre première destination nous offre deux boucles à faire en raquettes avec le même point de parking. Situées au Champ du feu, elles sont l’oeuvre de Rico & Fanny. Le champ du feu, c’est le point culminant du Bas-Rhin et votre balade débutera un peu plus bas, à 1000 mètres d’altitude. Ce secteur est un très beau lieu de randonnée/geocaching et possède quelques pistes de ski alpin et nordique.

champfeu

Le Mordor !

Sur la série Rossberg [GC44KNN], vous trouverez 16 caches dont un bonus pour 8,5 km. Il s’agit du circuit le plus facile des deux, car il y a moins de dénivelé et plus de chemins. Kreuzberg, Katzmatt, Rosskopf ou encore Rossberg (évidemment), voici quelques-uns des noms sur lesquels vous guideront vos raquettes.

paline

En version sanglier à raquettes

Sur la série Sommerhof [GC44KNB], ce sont 18 caches dont un bonus pour 8 kilomètres que vous pourrez aller glaner.  Ici, il y a un peu plus de dénivelé, aussi le parcours sera un peu plus sportif. Sur cette boucle comme sur l’autre, la recherche des caches ne sera qu’une formalité : spoilers version hiver et hints sont là pour vous guider. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur la beauté des paysages.

sanglier-001

Une des nombreuses rencontres du jour

Et qu’ils sont beaux ces paysages ! Beaux et variés, tout comme les chemins empruntés. C’est un vrai plaisir de parcourir ces sentiers enneigés que la blancheur rend magiques. On commence par un petit sentier entre les arbres pour gagner une chaume puis nous voilà en pleine forêt à tracer notre route entre les arbres. Au détour d’un chemin, voilà apparaître une cabane en bois, et plus loin, au milieu des sons ouatés par la neige, un petit ruisseau glougloute pour nous guider jusqu’à une géocache !

cabane

Véritable cabane de chasseur d’ours polaires

Il faut compter, selon les owners, pour la version enneigée, entre 5 et 6 heures de balade par boucle. L’avantage de la configuration des deux séries est que vous pouvez prévoir une première boucle puis ajouter ou non la seconde à votre planning selon le timing et refaire le plein de vivres, car vous repassez forcément par votre véhicule entre les deux tours. C’est d’ailleurs comme cela que nous avions fait : nous avions prévu un premier tour, puis vu l’heure et notre état de fraîcheur, nous avions enchaîné le second après avoir pris les lampes et refait le plein de sucre et d’eau.

ravitaillement

Chaud ou froid, il faut penser à s’hydrater ! :p

En conclusion : deux très belles séries à faire en une ou deux fois, dans de beaux paysages et avec pas mal d’activités à faire aux alentours.

En pratique : la location de raquette est possible au champ du feu auprès de 4 loueurs et vous aurez les webcams par ici

[Station du Schnepfenried et de Markstein] Du col du Platzerwaesel au col d’Oberlauchen , Station du Schnepfenried et Markstein

Voici un deuxième point de chute pour trois nouvelles boucles dans la vallée de Munster. Je les ai mise ensemble, car elles peuvent être faites dans la journée sous forme d’une grande randonnée ou en version fragmentée. Le tout est également prévu pour une balade en raquettes. Ici, je n’ai fait qu’une partie des caches, de plus ce fut à la belle saison.

ballondalsace

Sur le toit de l’Alsace !

Outre le géocaching, vous aurez 12 pistes de ski au Markstein et 13 au Schnepfenried avec, pour les deux stations, des pistes ouvertes en nocturne, pour faire quelques descentes après le géocaching. Il y a aussi pas mal de balisages pour les randos en raquettes.

stationSchnep

J’ai beau attendre, ça ne vient pas…

Du col du Platzerwaesel au col d’Oberlauchen [GC7708F] et la Station du Schnepfenried [GC64436], toutes deux de jcKerbholz, possèdent chacune 10 caches pour respectivement 9 et 8 kilomètres et 260 et 330 mètres de dénivelé positif. Vous allez alterner les passages à travers les pâturages et les forêts pour une belle boucle associée à d’agréables points de vue. Et si c’est toujours d’actualité, il y a une petite surprise bien sympathique sur le final de la Station du Schnepfenried 🙂

vachesstation

Euh… il y a des vaches sur ma piste de ski…

La série du Markstein [GC6VE4W], posée par VTTwattman et Emala68, fait à peu près la même distance. Ses 10 kilomètres vous permettront de trouver 6 caches dans des paysages encore différents. La vue sur le Grand Ballon, le point le plus haut des Vosges, vous guidera lors de votre périple. Et si vous faites le tour en été, vous verrez certainement des parapentes au loin. Vous passerez également à côté du lac de la Lauch ainsi que par l’auberge du Steinlebach pour faire le plein de tarte aux myrtilles… ou aux brimbelles.

vachemarkenst

Les gardiennes de l’auberge

Il est assez facile d’associer deux boucles, et pour la troisième ce sera selon votre niveau physique, car on arrive à une trentaine de kilomètres… et avec des raquettes, il vous faudra bien ajouter 30 pour cent de temps en plus (sachant que par contre le temps de recherche des caches est quasiment nul). Si vous faites les deux premières, l’ordre logique est Schnepfenried avec passage sur Platzerwaesel après la 6… et pourquoi pas ajouter le Markstein après la 5 du Platzerwaesel.

tourdesauberges

Voila une belle idée de tour !

En conclusion : il y a vraiment de quoi programmer une journée très modulable selon les envies, et pourquoi pas de tenter un beau challenge physique, le tout dans de beaux paysages variés.

En pratique : vous pourrez louer vos raquettes ici par exemple pour le Markstein et par là pour le Schnepfenried. Pour les webcams ce sera respectivement ici  et ici.

[Station des Bagenelles] Les Bagenelles et Le Brésouard

Trotinette68 vous proposent deux boucles toutes proches qu’il est tout à fait possible de faire d’un bloc ou séparément avec éventuellement un seul point de parking.

Ici, nous sommes dans la station des Bagenelles sur la commune de Sainte-Marie-aux-Mines. Il s’agit d’une minuscule station qui possède 3 pistes de ski alpin, mais 46 km de pistes de ski de fond.

Bagenelles

La vue depuis le col des Bagenelles

Je ne connais pas la série des Bagenelles [GC385F3], mais je ne peux que vous recommander celle du Brésouard [GC348QQ]. J’y suis passé cet automne, donc j’aurai du mal à juger l’élément « neige » ici, mais la balade est superbe surtout pour ses points de vue du haut des deux Brésouards : le petit et le grand. La plus belle vue sera d’ailleurs celle que vous aurez du « petit » à 360°. Mais qui dit point de vue, dit… il va être nécessaire de grimper un peu.

Bresouard

Vue sur le grand Brésouard depuis le petit

Sur la série des Bagenelles, les caches semblent parfaitement adaptées à la neige. Toutefois les caches du Brésouard, bien que recommandées pour les raquettes, sont généralement au sol et risquent de vous poser quelques soucis s’il y a beaucoup de neige.

CoursBresouard

Un page d’histoire, qu’il sera difficile de tourner

L’owner ne donne pas de distances pour ses séries et je ne prendrai pas le risque de vous les sous-évaluer, donc à vous de juger sur la carte. Comme je vous le disais, il est possible de tout enchaîner en vous garant au col des Bagenelles. Vous pourrez louer vos raquettes à la station ou dans la vallée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’activité en plus !

Je me permets d’ajouter une activité hors géocaching, mais qui pourrait intéresser les amateurs de T5 ou ceux qui aimeraient essayer une activité sur corde. À Sainte-Marie vous pouvez aller visiter les mines d’argent en version balade ou en version spéléo sur corde en mode débutant… ou moins 😉 De quoi avoir une première approche de la T5.

Quelques autres balades à faire en raquettes

Si je fais un tir groupé ici avec les « restes », ce n’est pas un jugement de valeur, c’est juste qu’il s’agit de boucles plus courtes qui ne vont prendront pas la journée…. et accessoirement, ce sont des boucles que je n’ai pas (encore) faites bien que je connaisse  souvent les lieux.

pasdeneige

Il ne faut pas toujours suivre l’attribut « raquettes » à la lettre

La piste bleue [GC3BVN9] également Trotinette68 est un circuit de 3 kilomètres le long du circuit « raquette rouge »… ou bleue…. allez savoir.  Dix caches vous attendent près du très beau lac blanc et de sa vierge perchée. Mais sur cette boucle vous ne verrez ni l’un ni l’autre, par contre vous verrez peut être les Alpes par temps très clair. Et non, ce n’est pas une légende, on peut vraiment voir les Alpes ! Et en plus, vous pourrez finir votre rando avec un chocolat chaud à l’auberge du Blancrupt et allez goûter la poudreuse dans la petite station du lac blanc.

140608-095 Balade 2 - Roche la château Hans vue sur le lac blanc

Dis ? Pourquoi le lac n’est pas blanc ?

Les Feignes de f4bkb [GC6WP4D] vous feront faire 4 kilomètres (annoncés, mais beaucoup moins je pense) de rando pour 5 caches juste à côté de la station de la Bresse. Ici, ce sera un bon complément à une journée de ski dans la plus grosse station de la région. Il faudra peut être éviter de venir le week-end en pleine saison, juste pour faire cette série, l’accès pouvant être (très) difficile.

Les trois épis [GC35578] de Trotinette68, encore, vous propose 5 caches relativement proches pour une petite boucle dans le beau secteur des trois épis, plus 3 caches plus éloignées pour les plus sportifs. Ça fait longtemps que je ne suis pas passé dans le secteur qui est pour moi assez synonyme de Baeckeoffe dans la ferme-auberge du secteur, donc je ne n’insisterai pas plus que ça sur la série.

skifond

Il manque vraiment une belle série à faire en ski de fond … 😉

Bien sûr, je n’ai pas pu mettre ici l’intégralité des séries compatibles avec la neige. Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à le signaler.

Quelques conseils :

  •  La faible altitude de la région fait que l’enneigement est parfois un peu aléatoire en hiver. Aussi pensez à vérifier l’enneigement des stations avant de partir. Quasiment toutes les stations ont leurs webcams, aussi ai-je mis les liens quand ils existaient.
  • Attention aux routes coupées et particulièrement à la route des crêtes qui ferme par tronçons pour la saison, dès que l’enneigement est important et devient d’ailleurs une piste de ski.
  • Pensez bien sûr à équiper votre voiture en fonction des conditions météos.
  • Faut-il louer ses raquettes ou les acheter ? Ça vaut vraiment le coup de se poser la question, car l’achat permet d’avoir toute liberté quant aux horaires et cela évite les longues attentes en début et fin de journée. De plus, les raquettes, contrairement aux skis, sont des articles ne nécessitant pas d’entretien particulier et sans des évolutions techniques notables au fil des ans. Attention toutefois aux premiers prix.
  • On n’y pense pas toujours, mais dans la neige, si vous voulez éviter les bottes pas forcement adaptées pour les longues distances, les guêtres pourraient devenir vos meilleures amies.
  • Si vous n’avez jamais essayé, je vous propose d’aller faire quelques caches en raquettes de nuit… juste à la lueur de la lune. Avec la réverbération de l’astre, c’est vraiment magique et on peut très bien se passer de lampe pour se diriger. Rien de tel que le combo lune et neige pour se transporter dans un monde féérique.

 

biencache

Un geocacheur se cache sur cette photo : arriverez-vous à le trouver ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s