La Randonnée des 11 châteaux (Au fil des caches)

Fiche d’identité

Le lieu Mont Sainte Odile
La position France / Alsace / Obernai
Les caches RC1 – Randonnée des 8 châteaux (GC49PC5)

RC2 – Randonnée des 11 châteaux (GC47N7D)

Si vous suivez mes pérégrinations, vous avez peut-être lu mon petit article sur la randonnée des 7 châteaux en Alsace…. Avec 7 châteaux, on en prend plein la vue, mais pourquoi ne pas en visiter 8, 9, 10 sur la même boucle de rando… ou, allez, soyons fous, 11 ! Ben oui, pourquoi pas ??? Ne nous posons plus de questions et allons-y !

DSC04023

Une porte donnant sur une belle journée

Nous sommes en Alsace, pays au cent châteaux forts, et plus précisément dans le secteur du Mont Sainte-Odile. Les Amoureux de rando de l’Est de la France connaissent forcement cette montagne absolument magique, et nous y reviendrons plus en détail une prochaine fois. Châteaux, couvents, légendes, mur païen, sentier des merveilles, impressionnantes formations rocheuses, multitudes de sentiers de randonnées et foultitude de géocaches : cette montagne mérite amplement un ou plusieurs articles pour découvrir ces lieux au fil des caches.

DSC04226

L’emblème du couvent du Mont Sainte Odile

La géocache et Sainto, son créateur, vont bien sûr nous conduire dans ce cadre exceptionnel, mais vont également nous faire graviter sur les reliefs tout autour.  Il faut dire que pour trouver 11 châteaux, même dans une région aussi dense, il va falloir faire quelques kilomètres : 34 pour en visiter 11 et 22 pour en visiter 8. Avec respectivement, selon l’owner 1590m et 860m, de dénivelé positif selon les boucles.

DSC04064

Ici point de dénivelés de folie, mais on est toujours dans un des sens de la pente

DSC04327

Le point à la fin de la rando 🙂

Et là, j’entends votre question : pourquoi me parle t’on de parfois 8 et parfois de 11 châteaux. Et  bien, c’est parce que vous avez le choix ! Si ça ce n’est pas du bonheur ! Il y  existe deux caches dont une partie du parcours est commun : celle des 8 et celle des 11 châteaux. Si vous faites celle des 11 châteaux, vous faites automatiquement celle des 8 châteaux, tout en sachant que les informations que vous relevez pour la boucle des 11 valident celle des 8. Et si vous faite la boucle des 8, vous aurez donc une partie des infos pour celle des 11; il ne restera plus qu’à faire la portion circulaire restante si vous voulez ensuite valider les 11 châteaux. En gros, la rando fait une sorte de « 8 » dont vous pouvez faire les deux boucles séparément ou en même temps.

63523.bmp

Les parcours avec en bleu la version « 8 châteaux »

Si vous partez pour la boucle des 11 châteaux, comptez deux jours tranquilles ou une grosse journée (de 13 heures dans mon cas, mais j’ai passé énormément de temps dans les châteaux… j’adore ça). Si vous partez pour deux jours, vous pouvez bivouaquer dans un des refuges du massif (même si ils sont plutôt proches du départ ou de l’arrivée), dormir à l’hôtel du château Landsberg par exemple, ou tout simplement faire une boucle par jour et vous trouver un hôtel dans un des jolis villages du secteur.

DSC04038

Un des abris possibles

Pour ce qui est du guidage, c’est du grand luxe : Sainto nous à concocté un roadbook au petits oignons en insistant sur les passages les plus discrets. Attention, une bonne cartographie reste toutefois indispensable. Vous pouvez également vous servir du fichier .gpx fourni, ce qui permet de rendre très visible les points de passage de la rando parmi la jungle des WPs des autres caches.

DSC04048

Le fléchage moderne et efficace du Club Vosgien

DSC04191

Le fléchage ancien et massif avec option banc de pierre

Le concept de la cache est de trouver la photo correspondant à un élément du lieu. La plupart sont simples à repérer, et si comme moi vous vous mélangez les pinceaux sur un des waypoints, la bévue devrait être assez simple à repérer et corriger. Là aussi, Sainto a mis les petits plats dans les grands avec un beau récapitulatif à imprimer et qui rend le calcul final plus simple. Petite info quand aux indices à relever : pensez à aller voir dans le listing, la valeur de P avant de faire vos calculs 😉

DSC03994

Relevez le nombre de vaches

Outre son cadre magnifique, ses châteaux, ses forêts, etc. cette randonnée brille par son parcours. C’est un vrai coup de Maître de nous proposer un si beau parcours passant par tant de beau lieux emblématique du Mont et par des chemins qui sont, quasiment tous, un rêve pour le randonneur. Voila certainement une des mes plus belles randonnées de l’année que je vous conseille à tous de faire ! Petite précision sur l’attribut « VTT » : c’est faisable effectivement, mais vous avez intérêt à avoir un très bon niveau physique et technique.

DSC04201

Petits sentiers….

DSC03975

… idéaux pour la rando !

Il est possible de faire beaucoup d’autres caches en parallèle de cette balade sans avoir à dévier d’un pouce du circuit. Chaque château possède sa cache et vous passerez sur le parcours d’autres séries. Si vous avez le temps et que vous êtes prêt à faire quelques détours, vous n’aurez que l’embarras du choix.

DSC04051

La cache de…. Quoi ? Il n’y a pas de cache ici ???

Comme pour la randonnée des 7 châteaux, ceux qui veulent découvrir les châteaux et les paysages par eux même, devront arrêter ici leur lecture car je vais vous présenter les lieux majeurs de cette balade. Je ne ferai que survoler les lieux, nous verrons plus en détails les différents endroits dans un prochain (et lointain) article consacré au Mont Sainte Odile.

DSC04276

Le mur païen qu’il ne faudra pas confondre avec le mur paillard

DSC04311

Si vous désespérez de voir des animaux, pensez au sentier des merveilles

Notre premier château sera le Kagenfels. Ici, désolé, il vous faudra, pour les quelques années qui viennent, rester dehors car il est en cours de restauration. Je vous invite par contre à en faire le tour pour admirer ses ruines. Vous pourrez voir les bénévoles travailler si vous venez le samedi.

DSC03978

Le Kagenfels qui ne nous accueillera pas en son sein

Nous croiserons ensuite le château de Birkenfels qui est du 13ème siècle comme le précédent. Château fort massif, il n’avait pourtant pas de fonction défensive et servait à priori uniquement à marquer la puissance de la famille qui l’a construit. Ici vous pourrez vous promenez dedans quoi qu’en disent les panneaux (il ne faut jamais « écouter » les panneaux :p)

DSC04030

Le Birkenfels et ses couleurs presque automnales

Un petit arrêt par le Kiosque Jadelot, qui mérite le coup d’œil pour sa superbe vue sur la vallée, ses murs plutôt atypiques et son chemin de randonnée qui le traverse. Si le temps n’est pas à la brume vous pourrez admirer deux châteaux qui seront nos deux prochaines étapes.

DSC04040

Le chemin, c’est tout droit ! Mais avant, profitez  de la terrasse panoramique !

Et c’est justement au château de Spesbourg que nous allons. Là encore, vue magnifique et espaces monumentaux vous attendent. Toujours à peu près de la même période, celui-ci aura par contre connu quelques assauts et finira brûlé avant d’être restauré (des fois l’inverse existe). Ici vous apercevrez deux impressionnantes tours dans le lointain… Il n’y a plus qu’à s’y rendre.

DSC04092

Le Spesbourg qui mélange les époques

DSC04070

Entrez dans son impressionnant espace intérieur

Ces deux hautes tours appartiennent au château de Haut-Andlau. Celui-ci est également en cours de rénovation, mais vous pouvez y pénétrer et profiter des différents panneaux explicatifs pour approfondir la visite. Quel plaisir de déambuler dans ces ruines majestueuses. A savoir qu’une bonne partie de la destruction du château n’est pas dû aux guerres ou à son abandon, mais à la vente de morceaux de celui-ci au 19ème siècle … Triste destinée pour ce joyau…

DSC04090

Le Haut-Andlau au loin…

DSC04122

et de près !

Si nous poursuivons, et oui, nous poursuivons :), nous arrivons au château du Lansberg. Ici on change de couleur pour trouver ce joli rose caractéristique de bien des châteaux du secteur. Celui-ci avait pour vocation de défendre les différentes abbayes toutes proches. Prenez le temps de déambuler dans sa cour intérieur et d’aller voir de plus près son superbe oriel ! Comment ça, c’est quoi un oriel ?

DSC04167

Un Oriel, c’est ça. Voila vous vous coucherez moins bête 😉

DSC04145

La jolie cour intérieur du Lansberg

Nous allons ensuite gagner le fameux couvent du Mont Sainte Odile… et si vous venez un dimanche vous aurez certainement droit à un bain de foule. Là encore, prenez le temps de vous balader dans les cours et d’aller voir ses petites chapelles. Asseyez vous devant la magnifique vue et profiter du moment. Pour les détails, on en reparlera prochainement. Vous pouvez arriver en passant par la Source Sainte Odile qui est un lieu de légendes et de recueillement ou par son chemin de croix. J’ai une préférence pour le chemin de croix car le chemin est sublime.

DSC04209

Le couvent du Mont via son gigantesque chemin de croix

Toujours en grès rose, le Dreistein sont en fait « LES » Dreistein puisqu’il s’agit en fait de plusieurs châteaux. Trois, si vous avez des bases d’allemands, ils sont encore deux à vous accueillir.

DSC04263

Ein, zwei, drei Stein !

Puis nous allons changer d’époque pour trouver le mur païen. Lieux de légendes, ce mur impressionnant à une origine proto-celtique. On y trouve quelques portes dont la porte Koeberlé où nous passerons. Nous aurons déjà aperçu le mur sur d’autres segments de la rando, mais là nous allons pouvoir le suivre un bon moment et avoir une idée de ses dimensions étonnantes.

DSC04268

Plan vigibarbare à la porte du mur païen

Le mur païen nous conduira jusqu’au château du Hagelschloss dont il ne reste pas grand chose, si ce n’est une belle arche entre deux roches. C’est un siège du début du 15ème siècle qui aura raison de ses murs, puisqu’il sera démantelé après la défaite.

DSC04292

L’arche connue également sous le nom d’arche du Diable

La suite du parcours se fera en partie sur le sentier des merveilles. Sur 400 mètres, en contrebas du rocher du géant, vous pourrez parcourir un superbe sentier peuplé d’animaux en bois sculptés à la tronçonneuse par Alfred Baumgart, bûcheron et vice-champion du monde de la discipline. Ici il faudra avoir l’œil car si certaines sculptures sont bien visibles d’autres sont à dessein discrètes. Malheureusement pour ce sentier, le temps n’épargne pas les œuvres. Restera à terme, la magie du sentier au pied des roches.

DSC04304

Piafs bien apprivoisés sur le sentier des merveilles

Le dixième château, celui d’Ottrot, est superbe. Malheureusement on ne peut à priori pas le visiter. Vous en aurez certainement la meilleure vue depuis la cache du même nom.

DSC04317

C’est ce que l’on appelle un flou artistique tout à fait volontaire… Euh, nan en fait…

Enfin notre dernier arrêt sera pour le château de Koepfel. Là il faudra faire jouer votre imagination pour le reconstituer car il n’en reste qu’un vestige de mur.

DSC04322

Coucher de soleil sur les murs du Koepfel

Encore une étape et vous aurez toutes les clés pour boucler ce superbe voyage au pays du Mont Sainte Odile.

2 réflexions sur “La Randonnée des 11 châteaux (Au fil des caches)

  1. Particulièrement bien écrit et documenté, le compte-rendu de cette balade en mode « geocaching » est une belle invitation à parcourir le massif du Mont Sainte Odile. Cette approche sera l’occasion de vous imprégnez de l’histoire et des mystères des lieux, ou tout simplement de vivre en harmonie avec une nature préservée sur quelques uns des sentiers du massif.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s